Tunisie: Le Takaful gagne du terrain 

Rédigé par M. Fakhreddine Louati

le Vendredi, novembre 1st, 2013 sous Actu Finance, Dernières Business News, Finance, slider.
Finance Islamique

Download PDF

 

Les Compagnies d’assurances islamiques « Takaful » avancent au pas de course pour couvrir le territoire tunisien dans  un marché en pleine expansion.

 Finance Islamique

Mercredi 30 octobre 2013,  la compagnie Zitouna Takaful, première société spécialisée dans l’assurance islamique en Tunisie, a inauguré officiellement son nouveau siège central situé aux Berges du Lac II. Dans la même journée, Zitouna Takaful a procédé à l’inauguration de 5 succursales à Hammam Lif, Cité Ezzouhour, Alain Savary, Bardo et Laouina à la capitale Tunis.

La banque offre ainsi une gamme de 32 produits d’assurance et de réassurance conformes aux règles de la finance islamique, disponibles dans 30 succursales sur tout le territoire tunisien.

Le directeur général de l’assurance islamique (Hallal), Zitouna Takaful, Makram Ben Sassi, avait précédemment annoncé que le réseau des agences Takaful atteindra 35 agences, fin 2013, afin de couvrir toutes les villes du pays en 2014.

 

Selon Makram Ben Sassi, la compagnie d’assurance islamique a enregistré 10 milles abonnés à son fonds Takaful, et cela entre  avril et septembre 2013.

La compagnie d’assurance  envisage d’intégrer, durant cette période, près de 60 cadres supérieurs et de créer, à l’horizon 2017, 215 emplois directs et 500 emplois indirects.

« Zitouna Takaful » qui a été fondée en 2011, avec un capital de 15 MD, est la première compagnie d’assurance Takaful en Tunisie et ses  produits de type « Takaful » sont soumis à l’approbation d’un « Chariâa board » ou un comité de contrôle et de conformité à la Chariâa.

Zitouna Takaful

Qu’est ce que le Takaful ou Takafoul?

takaful sliderLe terme TAKAFUL en langue arabe (التكافل) est synonyme de garantie mutuelle ou indemnisation entre membres d’un groupe.

Le TAKAFUL est un concept basé sur les notions d’entraide et de solidarité entre un groupe de participants, pour faire face à divers risques. Cette forme d’assurance se concrétise à travers la constitution d’un « Fonds Takaful » regroupant les contributions versées par les participants au titre de « MOUWASSET » ou consolation. Ce fonds servira à compenser les pertes et dommages subis par les participants conformément aux conditions stipulées dans le contrat d’assurance Takaful.

Ce concept de protection est pour le bien de la société et de l’individu en général. En plus du partage coopératif du risque, il y a une séparation claire entre participant et opérateur. Les assureurs islamiques adoptent des stratégies d’investissement en conformité avec la Chariâa. Un contrôle consultatif de la Chariâa est fait pour veiller à la conformité des contrats et des transactions.

 

La Tunisie et le Takaful

Le système d’assurance islamique « Takaful » commence à se propager en Tunisie avec la création de deux nouvelles sociétés spécialisées en la matière, « Al Amana Takaful » et « Takafulia ».

La société tunisienne « El Amana Takaful », créée dans le cadre d’un projet de partenariat Tuniso-saoudien et spécialisée dans l’assurance islamique, est entrée, mercredi 30 octobre, en service avec un capital de 10 millions de dinars.

« El Amana Takaful », qui est, jusque là, la deuxième société de ce type agréée par les pouvoirs publics en Tunisie, va assurer des services d’assurance et de réassurance ainsi que des formations des capitaux et d’assurance Takaful conformes à la loi islamique.

Le directeur général d’El Amana Takaful, Abdellatif CHaàbane, a annoncé que la société, projette dans le cadre d’un programme intégré avec ses partenaires, d’avoir un réseau de distribution visant à couvrir tout le territoire tunisien.

Selon le directeur général chargé des études, de la réglementation et du développement du secteur des assurances au sein de la Comité Général des Assurances (CGA), ce choix de se tourner vers les assurances islamiques est dû à la probabilité d’interdire et de prohiber l’exercice de l’assurance basé sur la loi islamique aux assureurs classiques.

Ces assurances basées sur la solidarité et le partage des risques et se soumettant à la loi islamique « Charia » pourront en effet être interdit aux assureurs classiques en Tunisie en vertu d’un projet de loi en cours d’examen par la commission des finances à l’ANC poussant les compagnies d’assurances à créer un pôle spécialisé en l’assurance « Takaful ».

 

Qu’en pensent les spécialistes en Tunisie?

expetrs verdictCe projet de loi que la commission des finances a fait l’objet d’une polémique auprès des spécialistes qui estiment dans sa mise en vigueur « une exclusion des assureurs traditionnels », qui pourraient, probablement, voir leurs activités et leurs marchés régresser en raison de la concurrence.

 

 

 

 

                                                                    


M. Fakhreddine Louati

A propos de: M. Fakhreddine Louati

Mohammed Fakhreddine Louati, né à Tunis en 1989. J'ai passé mon enfance dans les gradins des stades à aimer un Club. Ayant "Ultras" comme style de vie, j'ai appris à analyser et à ne jamais renoncer. Actuellement je poursuis mes études de comptabilité à l'IHEC Carthage. Je m'intéresse principalement à l'avenir de la Tunisie, à la situation géopolitique dans le monde et à la création de projets.